lundi 10 juin 2013

En France aussi, le retour des bruits de bottes


 Sommes-nous à la veille d'un nouveau putsch militaire ?

Ce n'est pas une certitude mais il a bien des rumeurs sur des éventuels dérapages d'officiers royalistes qui rêvent de renversement de la République par la Troupe.

Des rumeurs relayée par le blog Secret Défense de Jean Dominique Merchet, ce dernier faisant autorité dans le domaine des questions de défense.

Les généraux putschistes d'Alger

Dans son article intitulé "Cette extrême-droite qui fantasme sur un coup d’Etat militaire", il dit clairement qu' « Un groupe royaliste qui se revendique du Printemps français appelle à un «coup de force» de la part d’officiers catholiques ».

Ce groupe baptisé Lys Noir a publié dans sa revue, "La Revue de l'Arsenal" un appel en direction des officiers catholiques-traditionnalistes afin de renverser François Hollande et le gouvernement.

A l'origine de cette fronde né dans la nébuleuse du Printemps Français, les manifestations pour tous et surtout la mise en cause lors de ces manifestations d'un certain nombre d'officiers (voir Lettre ouverte au Président de la République après la rafle des Champs-Élysées du 25 mai 2013) ou de leurs enfants plus habitués au grandes messes catholiques qu'à faire le coup de poing avec les CRS dans les rues de la capitale.

Leurs  propos sont clairs, proclamant sans détour vouloir en finir avec la République :
" Un ou deux colonels et une douzaine de capitaines séditieux… Deux régiments dans Paris et les autres qui ne s’y opposeraient pas… Nous n’avons besoin que de cela pour imposer nos vérités aux flics franc-maçons et aux flics racailles qui nous ont encore montré, dimanche, de quel coté ils étaient avec un score de 300 arrestations – et une centaine encore lundi – alors que l’on ne dénombrait que 30 arrestations lors de la descente de la Katiba racaille qui commença à piller le centre de Paris lors de la fête donnée par les Quataris du PSG …"
Après leur putsch, ils ont déjà en tête de leur junte une troïka de généraux : Benoît Puga, le chef d’état-major particulier du président de la République dont le frère est  l’abbé Denis Puga, un prêtre intégriste qui officie à Saint-Nicolas-du Chardonnay, Pierre de Villiers, numéro deux des Armées et frère cadet du vendéen Philippe de Villiers et Bruno Dary, ancien Gouverneur militaire de Paris, un des organisateurs de la Manif pour tous.

On pourrait rire de ces fantasmes anarcho-royalistes mais il existe bien une exaspération au sein des Armées liée à la réduction du budget militaire (dont d'ailleurs Jérôme Cahuzac aurait fait les frais) sur fond de radicalisation de la droite. Cette même droite fait souvent preuve d'une certaine inconséquence en mettant en cause régulièrement la légitimité de François Hollande et son gouvernement.

Lors de la visite de François Hollande au 12ème régiment de cuirassiers d’Olivet dans le Loiret, les militaires avaient été préventivement désarmés...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire